Article « Fluctuations urbaines : de la nuit récréative de Villeurbanne vers la « contre-ville » »

La nuit récréative étudiée dans la commune de Villeurbanne permet de recenser la richesse des mobilités, des lieux de rassemblements, des acteurs et des objets de l’espace urbain. A partir des espaces actifs révélés par des cartes mentales des parcours et des lieux de récréation nocturne, une autre manière de concevoir l’espace urbain devient explicite : fluctuant, polarisé, rythmé et peuplé densément et diversement d’humains et de non-humains. Peu à peu, dans la nuit et hors la nuit, se laisse figurer un espace-temps urbain composite, une « contre-ville ».

http://www.revue-circe.uvsq.fr/spip.php?article59